Agence du Numérique (ex - Agence Wallonne des Télécommunications / AWT), la plateforme ICT de la Wallonie

mardi 30 mai 2017

Evaluation globale 2012 des sites Web des communes wallonnes

Pratiquement toutes les communes wallonnes ont un site Web. Si le score moyen est stable, beaucoup ont progressé vers la moyenne ou même la catégorie des "bons sites". Les communes peinent toutefois à s'inscrire dans les nouvelles formes de la communication en ligne
Twitter Facebook Delicious
Mis à jour le 12/06/2012 | Imprimer | Envoyer
Attention ! Page archivée. Son contenu est trop ancien et/ou une page plus récente a été publiée sur ce sujet
Baromètre ICT 2012 de la Wallonie - Sites web communaux

L'AWT a analysé les sites Web des communes wallonnes d'octobre à décembre 2011. Une validation a ensuite été menée en février 2012 pour tenir compte des modifications substantielles apportées entretemps à certains sites. En effet, l'information circulant à propos de l'enquête de l'AWT et la perspective des prochaines élections communales ont naturellement amené une quarantaine de communes à faire évoluer leur site fin 2011.

Comme à chaque enquête, une dizaine de sites annoncent qu'ils sont en cours de reconstruction ou de mise à jour. Ces sites présentent dès lors seulement une ou quelques page(s) active(s), mais, en général, la nouvelle version annoncée est rapidement mise en ligne. Tous les sites ont ainsi été examinés dans leur version complète la plus récente. On notera toutefois les cas d'Etalle, Libin et Meix-devant-Virton, lesquels ont retiré leur site de la toile début 2012, sans aucune indication. Afin de ne pas laisser l'internaute dans le vide, on ne peut que conseiller aux communes d'afficher au moins une page indiquant qu'un nouveau site est en cours d'élaboration, avec si possible la date probable de sa mise en ligne.

Les communes (presque) toutes sur le Web

Début 2012, les 262 communes wallonnes ont toutes un site Web, à l'exception de Lens. Cette commune n'a plus de site depuis 2004. Quant à Jalhay, Limbourg et Merbes-le-Château, qui n'avaient pas de site lors de la dernière enquête, elles sont désormais présentes sur le Web.

56% des communes signalent que leur site Web a subi de profondes modifications depuis 2009. C'est pratiquement autant que lors de la dernière enquête, confirmant ainsi un taux de renouvellement important des sites web communaux:

  • 92% de ces sites ont subi des modifications au niveau de l'ergonomie, du design, de la structure et de la mise en page (90% des sites l'avaient modifié il y a 2 ans),
  • 80% ont été renouvelés au niveau de leur contenu informationnel (soit le même nombre qu'en 2009),
  • 51% l'ont été quant à l'interactivité proposée au citoyen, en ce compris les services en ligne (58% avaient déclaré l'avoir fait en 2009, ce qui tend à montrer la plus faible proactivité des communes dans cette matière, plus complexe sans doute).

Les communes semblent donc privilégier les modifications de leur site au niveau visuel et de mise à jour du contenu. Les sites modifiés de façon réellement substantielle sont ainsi moins nombreux et correspondent en fait à ceux qui ont vu leur score global progresser de manière notable (voir ci-dessous).

Pas d'évolution du score global des sites Web, mais 10% de "bons sites" en plus

Le score global moyen obtenu par les sites Web communaux wallons est stable. Il atteint 53% (contre 54% en 2009 et 46% en 2007). Cette stagnation apparente traduit cependant une évolution plutôt positive car les critères ont naturellement été adaptés afin de suivre les évolutions et tendances en la matière (). Ainsi, afin de refléter l'exigence croissante des internautes, les critères intervenant dans la qualité de réalisation des sites ont été étoffés et plus sévèrement notés.

91 communes (35%) ont progressé d'au moins 3 points dans le classement général. Deux tiers des sites analysés obtiennent un score global allant de "très bon" à "moyen" et le dernier tiers affiche des performances clairement insuffisantes.

Le fait d'être une grande ville ne constitue pas une garantie de figurer parmi les meilleurs sites. Toutefois le niveau global des sites semble toujours assez bien corrélé avec la taille des communes en termes de population. Pour rappel, on compte 9 très grandes communes (50.000 habitants et plus), 31 grandes communes (20.000 à 49.999 habitants), 102 communes moyennes (7.500 à 19.999 habitants) et 120 petites communes (moins de 7.500 habitants).

Aucune des neuf très grandes communes n'a un site faible ou très faible, mais aucune n'a non plus un site très bon. On ne trouve les sites faibles et très faibles que dans les communes moyennes ou petites. C'est donc toujours vers les petites communes que l'effort et l'accompagnement doivent s'orienter en priorité, d'autant qu'elles représentent 46% de l'ensemble.

Les sites ayant obtenu les meilleurs scores sont, par ordre alphabétique:

  • Andenne,
  • Braine-l'Alleud,
  • Eghezée,
  • Marche-en-Famenne,
  • Ottignies-Louvain-la-Neuve,
  • Stavelot,
  • Waterloo.

Si on constate peu de variations depuis 2009 dans les meilleurs sites, qui conservent donc plus ou moins leur position dans le classement, c'est fort heureusement dans l'imposante masse des sites faibles et moyens que se sont effectués les changements. Le fait que l'on compte davantage de sites faibles s'explique par le durcissement des critères.

Il faut toutefois se réjouir devant le fait que l'on compte 10% de "bons sites" en plus, malgré des critères plus pointus et une cotation plus sévère. Ainsi, outre Jalhay, Limbourg et Merbes-le-Château, qui ont bien progressé puisqu'ils n'avaient pas de site auparavant, on notera que:

  • Lessines a progressé de 3 catégories,
  • 7 sites ont progressé de 2 catégories (Beauraing, Chaumont-Gistoux, Chimay, Fléron, Les Bons Villers, Villers-la-Ville et Virton),
  • 51 sites ont progressé d'une catégorie. Parmi ceux-ci, on relèvera ceux qui ont fait une progression d'au moins 15 points (Bassenge, Binche, Brugelette, Daverdisse, Remicourt et Villers-le-Bouillet). Même si ces sites restent plutôt faibles, leur effort est notable.
Catégorisation du score global des sites communaux et évolution 2009/2012
Catégorisation Nombre de communes Pourcentage de communes
2012 2009 2012 2009
Très bon 5 6 2% 2%
Bon 79 52 30% 20%
Moyen 89 152 34% 58%
Faible 86 45 33% 17%
Très faible ou inexistant 3 7 1% 3%

La répartition par commune des scores globaux catégorisés est illustrée sur la carte de la Wallonie ci-dessous.

Score global 2012 des sites Web des communes wallonnes
Score global 2012 des sites Web des communes wallonnes

Pour en savoir plus

Portail de la Région wallonne